Le Voyage à Nantes | Nantes.Tourisme | Estuaire | Les Tables de Nantes | Les Machines de l’île | Mémorial de l’abolition de l’esclavage

- Château des ducs de Bretagne

Menu principal

Sous menu

Menu professionnels

accessi_vous_etes_ici Accueil - CHATEAU-MUSEE - Publications - Les Éditions du château

Les Éditions du château

Les Éditions du Château des ducs de Bretagne publient des ouvrages liés aux expositions ou aux collections permanentes du musée, richement illustrés et accessibles au grand public.

Catalogue des Éditions 2012 > 2014

À l'école de la guerre
Co-édition les Archives municipales de Nantes / Les Éditions du Château des ducs de Bretagne

À l'école de la guerre

Co-édition les Archives municipales de Nantes / Les Éditions du Château des ducs de Bretagne

Loin du front, les écoliers nantais n'échappent pas aux échos de la Grande Guerre, bien au contraire. Dans cette ville de l'arrière, ils sont quotidiennement confrontés à la souffrance - mutilés soignés dans les hôpitaux militaires et croisés dans la rue ; réfugiés affluant des régions envahies, traumatisés ; familles endeuillées. À l'unisson de l'état d'esprit qui anime la nation tout entière, l'école attise dans les jeunes esprits la flamme du patriotisme, enseignant aux enfants la géographie des combats, leur proposant dictées, rédactions, dessins sur le thème de la guerre, les associant au comptage des morts... Leurs petites mains confectionnent charpie et chaussettes destinées aux poilus. La cour de récréation devient le terrain des jeux guerriers. Un fonds unique de rapports produits tout au long de la guerre par les instituteurs, illustrés de travaux d'écoliers, témoigne de l'ampleur du conditionnement des jeunes élèves, éduqués dans l'amour de la patrie et fiers de participer à l'oeuvre de solidarité nationale.
128 pages, 15 €
Format 24 x 16 cm

default_alt
Droits réservés

En guerres, 1914-1918 / 1939-1945, Nantes / Saint-Nazaire - 2013

Traumatismes majeurs, Première et Deuxième guerre mondiale constituent les marqueurs du 20e siècle. À l'heure des commémorations du centenaire de la Grande Guerre et du soixante-dixième anniversaire des bombardements de 1943, l'ouvrage raconte, à travers ces deux conflits fondamentalement différents, ce que la guerre est aux civils. Les objets qui ont traversé le siècle jusqu'à nous en témoignent : artisanat des tranchées, photographies du front et de l'arrière, correspondances de poilus, puis objets évoquant la présence de l'occupant, la Résistance, la collaboration, les bombardements..., chacun contient un morceau de guerre - autant d'histoires d'hommes et de femmes, qui nous disent la séparation, la peur, le deuil, l'incompréhension, le courage, la solidarité, l'exemplarité, la lâcheté, l'abandon, la trahison... À la fois singuliers et emblématiques, plus forts que des discours, ils dressent un tableau contrasté et terriblement humain de ce que vécurent alors au quotidien Nantais et Nazairiens.
288 pages
Prix 29,50 €
Ouvrage réalisé avec le soutien FEDRIGONI France et EDICOLOR PRINT

L'Austria
Droits réservés

Hambourg / New York L’Austria : une tragédie dans l'Atlantique - 2012

Le 13 septembre 1858, l'Austria, chargé d'émigrants, parti de Hambourg pour New York avec plus de 500 passagers et membres d'équipage, fait naufrage dans un terrible incendie au milieu de l'Atlantique. Un navire nantais, le Maurice, qui fait route de Terre-Neuve vers la Réunion, lui porte secours et sauve 67 personnes. Cinquante ans avant le Titanic, avec quelque 450 victimes, c'est l'une des plus tragiques catastrophes maritimes du XIXe siècle. Dans une période marquée par le début des échanges mondialisés et une véritable révolution de l'information, qu'inaugure cette année-là le premier câble sous-marin transatlantique, les récits effroyables des survivants trouvent largement écho dans la presse, en particulier aux États-Unis et en Allemagne. Ils alimentent les polémiques sur l'origine du drame, et font du capitaine nantais le modèle du héros, courageux et humble. La mémoire de l'événement subsistera pendant plusieurs décennies, offrant un sujet de choix à l'imaginaire des artistes.
112 pages - 22 €
Ouvrage réalisé avec le soutien d'ANTALIS et CHIFFOLEAU.

Catalogue Nantaises au travail
Droits réservés

Nantaises au travail, du XVIIIe siècle à nos jours - Des indienneuses aux ingénieur(e)s - 2012

Précarité et fragilité ont été longtemps le lot des femmes au travail, occupées au 18e siècle à de multiples petits métiers, puis, avec l'industrialisation, happées par les manufactures et les chaînes des usines. Peu à peu, cependant, l'accès des filles à l'éducation leur a permis d'acquérir leur indépendance et de tracer leur chemin professionnel. Longtemps cantonnées dans des métiers dits « féminins », elles ont su, au fil du temps, conquérir les domaines jusque-là réservés aux hommes. C'est de haute lutte, souvent, qu'elles ont arraché leurs droits, et la mémoire nantaise garde très présent le souvenir de leurs combats des dernières décennies.
Le musée d'histoire de Nantes et l'Agence d'urbanisme de la région nantaise se sont associés pour brosser un portrait de ces Nantaises au travail, dans lequel le propos historique et l'observation contemporaine se font écho et s'enrichissent mutuellement.
134 pages -  ÉPUISÉ

 

Le Petit Journal
Droits réservés

Le livret de l'exposition Nantais venus d'ailleurs - 2011

Ils s’appellent Kervarec, Dos Santos, Boldyreff, Tran, Jaworski, N’Diaye… Ils sont Nantais, venus d’ailleurs. À un moment ou un autre de notre histoire, ils ont été regardés comme des étrangers, traités comme tels, se sont sentis rejetés, méprisés. Ce qui fait l’étranger, en effet, ne se limite pas aux papiers d’identité : c’est le regard de l’autre. Notre regard. Sur la couleur de la peau, la différence de langue, la religion, l’allure ou le vêtement. Même à Nantes et dans l’agglomération, dans cet Ouest prétendument « sans étrangers ». À Nantes et dans son agglomération, qui témoignent de l’histoire de la France puis de celle du monde : Bas-Bretons, Italiens, Espagnols, Belges, Polonais, Tchèques, Algériens, Portugais, Marocains, Tunisiens, Turcs, Africains, réfugiés de toutes origines, nomades, Roms, sans-papiers… Nos « étrangers » d’hier ont contribué à construire la ville, ils sont devenus et se sentent Nantais, Herblinois, Rezéens, Couëronnais. Et ceux d’aujourd’hui ? Dans un pays qui s’interroge sur son « identité nationale », il n’est pas indifférent de raconter l’histoire de ces Nantais venus d’ailleurs. C’est même un acte citoyen.
32 pages - 5 €

Toiles de Nantes, 1760-1840
Droits réservés

Toiles de Nantes, 1760-1840, de Xavier Petitcol - 2007

En l'espace de quelques décennies, aux 18e et 19e siècles, l'engouement pour les « indiennes » est à l'origine d'une production nantaise florissante de ces toiles imprimées qui copient des étoffes venues des Indes. Dans cet ouvrage vivant et abondamment illustré, l'auteur décrit le processus de leur fabrication et leurs différents usages, évoque la diversité de leurs motifs et les thèmes à la mode représentés (puisés dans la vie politique, la littérature, l'histoire ou la vie quotidienne), et invite le lecteur à exercer son regard à l'observation des toiles reproduites.
56 pages
Nouveau prix : 9,50 €

Le château des ducs, Nantes et la Bretagne de Guy Saupin et Dominique Le Page - 2007

Depuis le premier château, élément clé de la défense du duché au temps des guerres de Succession, jusqu’à l’union de la Bretagne à la France, de la signature de l’édit de Nantes à la Révolution, de l’émergence des enjeux mémoriels au 19e siècle à l’affirmation de la fonction muséale au 20e siècle, les auteurs retracent la vie riche et mouvementée du château des ducs de Bretagne jusqu’à l’ouverture, en 2007, d’un grand musée de l’histoire de Nantes.
96 pages, 12 €

Infos pratiques

En vente à la librairie-boutique du château : ouverture de 10h à 18h30, sauf le lundi.
28 juin - 1er septembre : 10h à 19h30, 7 jours/7
Tél : 02 51 17 49 56

 
 

Navigation secondaire