Le Voyage à Nantes | Nantes.Tourisme | Estuaire | Les Tables de Nantes | Les Machines de l’île | Mémorial de l’abolition de l’esclavage

- Château des ducs de Bretagne

Menu principal

Sous menu

Menu professionnels

Blog de l''exposition
Blog de l'exposition
Nantaises au travail

accessi_vous_etes_ici Accueil - EXPOSITIONS - Expositions passées - Exposition 2012

Exposition 2012

Affiche Austria
Droits réservés

L'Austria : une tragédie dans l'Atlantique

Du 15 juin au 11 novembre

Le 13 septembre 1858, l'Austria, un navire de passagers parti de Hambourg à destination de New York avec à son bord plus de cinq cents émigrants et quelques passagers plus fortunés, fait naufrage à la suite d'un terrible incendie au large de Terre-Neuve.

Ernest Renaud, le capitaine du Maurice, un navire de commerce Nantais aperçoit le sinistre. Il porte alors assistance aux survivants. Le récit de ces derniers, rapporté par la presse partout dans le monde connaît un écho considérable. Cinquante ans avant le Titanic, c'est une des plus tragiques catastrophes maritimes du 19e siècle. Ernest Renaud devient alors pour la presse la figure même du héros, un marin au comportement exemplaire.

Le musée d'histoire de Nantes a proposé à travers cette exposition de questionner le fait divers par tous les moyens possibles.

Le public était acteur de la visite en suivant quatre témoins de la catastrophe. Il a pu ainsi questionner les faits historiques et peut-être réécrire l'histoire.

Vidéo teaser de l'exposition


Exposition Austria par Chateau_ducs_de_Bretagne

Installation artistique autour de l'exposition

Installation artistique de Laurent La Torpille "13 septembre 1858", a eu lieu du 13 septembre au 11 novembre. Ce projet s'est inscrit dans le cadre d'un partenariat avec le festival Scopitone produit par Stereolux.

Visuel de l'exposition de Maria Thereza Alves
Production École des beaux arts de Nantes / Courtesy Galerie Michel Rein

Par ces murs, nous sommes mal enfermés de Maria Thereza Alves

Du 24 mars au 27 mai

Exposition dans le parcours du musée

L’œuvre de l’artiste brésilienne Maria Thereza Alves procède d’une relecture des représentations visuelles et mentales qui ont édifié les imaginaires de la conquête coloniale et de la traite négrière. Au delà de la violence des premiers pas de la mondialisation, l’exposition Par ces murs, nous sommes mal enfermés donna à voir un ensemble de propositions (Seeds of Change, Oree, Iracema de Questembert,…) qui a mis en évidence d’autres récits, d’autres manières de faire le monde, et a révèlé les ambivalences des processus de métissage.

Invitée par l’École Supérieure des beaux arts de Nantes-Métropole et par le musée d’histoire de Nantes, Maria Thereza Alves a réalisé Beyond the Painting, une vidéo pour laquelle des Nantaises ont réinterprêté des scènes des peintres classiques français (Bourdon, Poussin, Watteau, Ingres, Fragonard, Gauguin…). Une œuvre qui conviait à s’interroger sur les représentations des corps des femmes et à la manière dont elles ont contribué à une construction fantasmée de l’Autre.

Catalogue de l'exposition disponible à la librairie.

Affiche Nantaises au travail
© Archives départementales de Loire-Atlantique - Double Mixte

Nantaises au travail

Du 18e siècle à nos jours

Du 11 février au 20 mai

« Les femmes travaillent depuis la seconde guerre mondiale »... « Elles peuvent passer le baccalauréat depuis son origine »... « L'accès à la formation professionnelle leur a toujours été possible »... « Les professions intellectuelles ne leur sont accessibles que depuis peu »... « Aujourd'hui, elles sont aussi bien payées que leurs collègues masculins »...

À travers cette exposition, le musée d'histoire a proposé, en collaboration avec l'Atelier Nantes Histoire et l'AURAN (Agence d'Urbanisme de l'Agglomération Nantaise), de tordre le cou à ces idées fausses ! Nantaises au travail a retracé l'histoire économique et sociale des femmes au travail de l'agglomération nantaise des trois derniers siècles. Elle a permis d'aborder des questions d'actualité sur l'égalité homme/femme au travail et de mettre en regard passé et présent pour évaluer le chemin parcouru. À travers des parcours professionnels féminins, des documents, des témoignages filmés et des portraits photographiques, elle a montré la dimension actuelle d'un tel sujet.

 
 

Navigation secondaire